Un séisme de magnitude 7,8 a frappé la mer de Scotia, une région lointaine dans l'Atlantique sud à la limite de l'océan Antarctique, a annoncé dimanche l'Institut national de géophysique américain (USGS).

Publié le 17 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le séisme s'est produit à 4h04 dans l'océan, à quelque 890 kilomètres au sud-ouest de Grytviken (Géorgie du Sud) et à 1140 kilomètres au sud-est d'Ushuaia, à la pointe sud de l'Argentine, a précisé l'USGS.

L'épicentre du séisme a été localisé à une profondeur de 10 kilomètres et près du séisme de magnitude 6,8 enregistré par l'USGS qui s'est produit dans la mer de Scotia trente heures auparavant.

Le séisme a frappé à la limite entre la plaque tectonique antarctique et la plaque Scotia, a indiqué Randy Baldwin, géophysicien au centre national américain d'information sur les tremblements de terre à Golden (Colorado).

«Elles glissent latéralement l'une sur l'autre et ne forment donc pas de zone de subduction», a indiqué M. Baldwin à l'AFP. «Il y aura probablement des répliques pendant plusieurs semaines», a-t-il précisé.

Il n'y a pas eu d'alertes au tsunami dans la mesure où il n'y a pas eu de mouvements verticaux comme cela se produit quand l'une des deux plaques s'enfonce sous l'autre pour former une zone de subduction, a ajouté M. Baldwin.

Mais, en dépit de l'énergie considérable dégagée par le séisme, la zone est si éloignée de tout, qu'il n'y aura pas ou presque pas d'impact pour l'homme, selon lui. «Il n'est pas possible de trouver un endroit plus éloigné que celui-ci pour un séisme», a-t-il estimé.