Source ID:; App Source:

La tempête Karen pourrait devenir un ouragan près de la Louisiane

Le jeune Christian Anthony, âgé de 3 ans,... (Nick Tomecek)

Agrandir

Le jeune Christian Anthony, âgé de 3 ans, tente de retenir un parasol que le vent veut lui dérober, sur la plage de Fort Walton, en Floride.

Nick Tomecek

Kevin McGill, Stacey Plaisance
Associated Press
BRAITHWAITE, Louisiane

Les résidants d'une petite île au large des côtes de la Louisiane ont reçu l'ordre, vendredi, d'évacuer leurs domiciles au moment où la tempête tropicale Karen menace de devenir le deuxième système de tempête de la saison à toucher terre aux États-Unis.

Le maire de Grand Isle, David Camardelle, a ordonné l'évacuation de la ville, puisque le seul lien entre l'île et le reste du pays est un pont vulnérable aux inondations.

Les autorités de la paroisse de Plaquemine, en Louisiane, une zone inondée l'an dernier par l'ouragan Isaac, ont elles aussi ordonné l'évacuation des résidants, surtout ceux des secteurs à l'est du fleuve Mississippi.

Le Centre national des ouragans, à Miami, prédit que Karen s'approchera du centre de la côte du Golfe samedi. Elle sera à ce moment une tempête tropicale ou un faible ouragan.

Karen pourrait déverser jusqu'à 25 centimètres de pluie en certains endroits.

Des états d'urgence ont été annoncés en Alabama, en Louisiane, au Mississippi et dans certains secteurs de la Floride. Des employés de l'Agence fédérale des situations d'urgence et du département de l'Intérieur - forcés de rester à la maison en raison de la paralysie partielle du gouvernement américain -, ont été rappelés au travail pour faire face à cette crise et appuyer les agences locales.

Des prévisions météorologiques indiquent que la tempête effleurera le sud-est de la Louisiane avant de se diriger vers l'est pour toucher le sud de l'Alabama et le Panhandle de la Floride, un secteur situé dans le nord-ouest de l'État.

Les experts ont toutefois prévenu que la trajectoire de la tempête, la seconde d'une saison d'ouragans plutôt calme, pourrait changer.

«Nous sommes confiants qu'elle se dirigera vers le nord-est, mais nous ne savons pas quand et où ce changement de cap se produira», a expliqué le directeur du centre de surveillance des ouragans à Miami, Rick Knabb.

Le trafic nautique a été interrompu vendredi à l'embouchure du fleuve Mississippi, à l'approche de la tempête.

À La Nouvelle-Orléans, le shérif Marlin Gusman a annoncé que quelque 400 détenus avaient été déplacés par mesure de précaution. Le maire Mitch Landrieu a fait savoir qu'un centre de coordination des urgences serait mis en place dès vendredi soir.

En après-midi vendredi, Karen se trouvait à environ 375 kilomètres au sud-sud-ouest de l'embouchure du Mississippi. Elle générait des vents soutenus de 85 kilomètres/heure et se déplaçait vers le nord-nord-ouest à 15 kilomètres/heure.

Les conditions ne laissaient toutefois pas croire que la tempête puisse gagner en puissance au cours des prochaines heures. Une veille d'ouragan a notamment été annulée en après-midi, vendredi, mais un avertissement de tempête tropicale a été étendu de Pearl River jusqu'à Destin, dans la pointe nord-ouest de la Floride. Une veille de tempête tropicale a également été émise pour Morgan City, et une autre était en vigueur dans la région métropolitaine de La Nouvelle-Orléans.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer