Source ID:; App Source:

Un ex-soldat américain fait son coming-out transgenre

Le livre Princess Warrior de Kristen Beck, l'ex-commando transgenre....

Agrandir

Le livre Princess Warrior de Kristen Beck, l'ex-commando transgenre.

Agence France-Presse
WASHINGTON

Un ex-commando d'élite américain raconte dans un nouveau livre électronique intitulé «Princesse guerrière» («Princess Warrior») sa vie de femme, entamée après avoir suivi un traitement hormonal et assumé publiquement son identité féminine.

Ses ex-camarades de la prestigieuse «Équipe 6» des Navy Seals la connaissaient sous le nom de Chris, un costaud barbu. Une photo du soldat illustre d'ailleurs la couverture de ses mémoires, sous-titrées «Le voyage d'un Navy Seal vers son coming-out transgenre» et publiées samedi sur le site Amazon.

Chris a quitté l'unité quelques mois avant que cette prestigieuse unité ne mène le raid qui a abouti à la mort d'Oussama ben Laden, en mai 2011. Elle a depuis changé son nom en Kristin Beck.

Son livre est dédié à ceux qui craignent de se déclarer transgenre, alors que l'armée continue d'interdire aux transsexuels de servir.

L'interdiction visant les homosexuels a quant à elle été levée en septembre 2011.

«J'enlève désormais tous mes déguisements et je dis au monde ma vraie identité de femme», a écrit Kristin sur son profil du réseau social Linkedin.

«Je ne crois pas que les âmes aient un sexe, mais ma nouvelle route a rendu mon âme complète et heureuse», écrit-elle dans le livre. «J'espère que mon aventure éclairera d'une lumière nouvelle l'expérience humaine, et surtout aidera à guérir le dogme socioreligieux d'un genre sexuel purement binaire».

Chris raconte avoir lutté intérieurement, pendant ses 20 ans de carrière militaire, avec sa crise d'identité, avant de progressivement reconnaître qu'elle était une femme.

«Après de multiples déploiements à l'étranger - plus que pour beaucoup d'autres Seals -, Chris est revenu en vie pour mener cette bataille plus profonde, au fond de son âme», explique Anne Speckhard, qui enseigne la psychiatrie à l'Université de Georgetown et a coécrit le livre.

À sa grande surprise, Kristin a même reçu des mots d'encouragement de la part de ses anciens compagnons d'armes.

«Mon frère, je suis avec toi... il est difficile d'être un Seal, mais ça a l'air plus difficile encore. Paix à toi», lui a écrit l'un d'eux.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer