Source ID:; App Source:

Complot contre l'ambassadeur saoudien: 25 ans pour l'auteur

Manssor Arbabsiar, 58 ans, avait plaidé coupable en... (Photo Jane Rosenberg, REUTERS)

Agrandir

Manssor Arbabsiar, 58 ans, avait plaidé coupable en octobre d'avoir, avec la complicité de responsables de l'armée iranienne, préparé l'assassinat du diplomate saoudien.

Photo Jane Rosenberg, REUTERS

Agence France-Presse
NEW YORK

Un Américano-Iranien a été condamné jeudi à une peine de 25 ans de prison par un tribunal new-yorkais pour avoir essayé de tuer en 2011 l'ambassadeur d'Arabie saoudite aux États-Unis, complot qui impliquait l'Iran, selon les autorités américaines.

Manssor Arbabsiar, 58 ans, avait plaidé coupable en octobre d'avoir, avec la complicité de responsables de l'armée iranienne, préparé l'assassinat du diplomate saoudien.

Le juge fédéral new-yorkais qui a fixé la peine a déclaré jeudi à la cour que l'accusé «était pleinement responsable de ses actes. Il doit retenir la leçon. Ceci ne peut être toléré».

Les avocats de la défense avaient fait valoir que Manssor Arbabsiar souffrait de troubles bipolaires et réclamaient que sa peine soit ramenée à dix ans de prison.

Le verdict a été salué par le procureur fédéral, Preet Bharara.

«Manssor Arbabsiar était un ennemi parmi nous, l'élément-clé, le coordinateur d'un plan international infâme, concocté par des membres de l'armée iranienne pour les assassinats de l'ambassadeur saoudien aux États unis et de victimes innocentes nécessaires à l'exécution de cette tâche», a affirmé le procureur fédéral.

Après son arrestation en septembre 2011, Manssor Arbabsiar avait reconnu avoir été «recruté, payé et dirigé par des hommes qu'il pensait être de hauts responsables des Qods», (forces spéciales des Gardiens de la révolution en Iran), pour faire assassiner l'ambassadeur Adel al-Jubeir, alors qu'il se trouvait à Washington, possiblement au restaurant.

En accord avec ses complices iraniens, il était entré en contact avec un membre d'un cartel mexicain de la drogue -- en fait un agent de la DEA (administration fédérale anti-drogue) -- et s'était rendu au Mexique à plusieurs reprises entre mai et juillet 2011 pour le rencontrer et préparer cet assassinat négocié pour 1,5 million de dollars.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer