Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a déploré lundi que le versement de l'aide promise par la communauté internationale pour reconstruire Haïti après le séisme n'arrive pas «aussi vite que prévu».

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je suis préoccupé par le fait que l'aide n'arrive pas aussi vite que prévu», a déclaré M. Ban à des journalistes.

Le chef de l'ONU a indiqué travailler avec l'ancien président américain Bill Clinton, co-président de la Commission intérimaire pour la reconstruction d'Haïti (CIRH), et les agences onusiennes concernées afin d'«accélérer» le versement de l'aide.

Depuis la conférence des bailleurs de fonds de New York, le 31 mars, qui a prévu de consacrer 10 milliards de dollars à Haïti sur cinq ans pour sa reconstruction, seule une petite partie de l'aide a effectivement été attribuée. Selon les experts, le coût de la reconstruction d'Haïti est évalué à 11,5 milliards de dollars sur dix ans.

M. Ban s'est également inquiété du fait qu'alors que la saison des pluies a commencé en Haïti, il y ait encore de nombreuses personnes devant être «relogées dans des endroits plus sûrs».

Le violent séisme du 12 janvier en Haïti a tué plus de 250 000 personnes et fait près de 1,5 million de sinistrés.