Des militaires et des policiers patrouillaient jeudi les rues de Qunu, le village du sud où Nelson Mandela avait passé son enfance et où les préparatifs s'accéléraient en vue de l'enterrement de l'icône mondiale de la liberté dimanche.

Publié le 12 déc. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Des ouvriers s'affairaient pour monter un grand chapiteau blanc, d'une capacité de 5.000 personnes selon des responsables, dans ce village rural situé à un millier de kilomètres au sud de Johannesburg, a constaté une journaliste de l'AFP.

L'accès au site est strictement réservé aux proches du héros de la lutte anti-apartheid et premier président noir d'Afrique du Sud.

Des membres de sa famille, dont sa fille aînée Makaziwe, sont arrivés dès mercredi, sous une importante escorte policière, dans ce village où Mandela s'était fait construire une résidence à sa libération, après vingt-sept ans passés dans les prisons du régime ségrégationniste.

L'aéroport le plus proche, situé dans la petite ville de Mthatha, se préparait aussi à l'arrivée de nombreux avions de personnalités sud-africaines et étrangères, dont le Prince Charles d'Angleterre qui a annoncé sa présence aux funérailles.

L'aéroport, qui n'accueille en temps normal que deux avions de ligne par jour, verra se poser une centaine d'appareils au cours du week-end, selon son responsable Anderson Maduneni.

Depuis le début de la semaine, les vols commerciaux ont été suspendus. «L'armée a pris le contrôle de l'aéroport», a expliqué M. Maduneni. «Il n'accueillera que des appareils transportant des dignitaires. C'est une mesure de sécurité.»

Des policiers ont été déployés le long des 35 km de route entre Mthatha et Qunu et arrêtent fréquemment les véhicules pour les fouiller. La portion de route la plus proche de la maison de Mandela a été fermée à la circulation dès la semaine dernière.

Le Nobel de la paix est décédé il y a une semaine à l'âge de 95 ans chez lui à Johannesburg. Sa dépouille est exposée depuis mercredi au siège de la présidence à Pretoria où des milliers de Sud-Africains viennent lui faire leurs derniers adieux.

Le corps sera transporté samedi à Mthatha avant les funérailles dimanche.

Le gouvernement avait incité en début de semaine les chefs d'Etat et de gouvernement désireux de lui rendre hommage à assister à une cérémonie officielle à Soweto mardi, pour éviter l'engorgement de Qunu.