Les djihadistes de l'État islamique (EI) ont attaqué une base de l'armée irakienne, à l'ouest de Bagdad, où ils ont tué 40 soldats et en ont capturé 70 autres, a rapporté lundi un officier irakien.

Mis à jour le 22 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette attaque, menée notamment par six kamikazes, s'est produite dimanche à Saqlawiyah, a indiqué à l'AFP le général Rachid Fleih.

Quatre kamikazes ont fait exploser des véhicules blindés sur la base et deux autres ont fait détonner des ceintures explosives, a-t-il précisé.

«Quarante soldats et officiers ont été tués et le contact a été perdu avec entre 70 et 80» militaires, qui ont fui la base et ont été ensuite capturés par les djihadistes de l'EI, a déclaré le général Fleih.

L'EI avait fait exploser un pont à Al-Sijr près de la base cinq jours auparavant, ce qui l'avait isolée, selon lui.

Les djihadistes avaient aussi posé des bombes sur les routes menant à la base, rendant encore plus difficile l'envoi de renforts et laissant ainsi les soldats combattre de l'intérieur de la base.

Le premier ministre irakien Haïdar al-Abadi a ordonné que les «commandants de brigade négligents» impliqués dans les événements de Saqlawiyah et Al-Sijr soient arrêtés et soumis à interrogatoire, selon son bureau.