Deux soldats britanniques de la coalition internationale antidjihadiste emmenée par les États-Unis ont été blessés samedi soir dans le tir d'un missile par le groupe État islamique (EI) dans l'est de la Syrie, a indiqué une ONG.

Mis à jour le 5 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

« Deux soldats britanniques de la coalition anti-EI ont été blessés tandis qu'un combattant kurde des forces démocratiques syriennes (FDS) a été tué après le tir d'un missile par les djihadistes dans le secteur d'Al-Chaafa » dans l'ultime poche de l'EI dans la province de Deir Ezzor, a indiqué à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.  

« Les deux soldats britanniques ont été transportés par hélicoptère pour recevoir les soins » adéquats, a-t-il ajouté, sans être en mesure de déterminer la destination d'accueil ou l'hôpital vers lequel les deux militaires auraient été transportés.  

Fer de lance de la lutte anti-EI, les FDS, une coalition dominée par les Kurdes, sont soutenues par l'aviation et l'artillerie de la coalition antidjihadiste.

Plusieurs pays occidentaux et arabes font partie de cette alliance internationale, créée en 2014.  

La coalition et les FDS ont conjointement lancé le 10 septembre une offensive contre le dernier réduit de l'EI dans cette zone de l'Est syrien frontalière de l'Irak.

Le 14 décembre, ils se sont emparés de Hajine, la plus grande localité du bastion, selon l'OSDH. Les djihadistes se trouvent encore dans les villages proches de Soussa et al-Chaafa, ainsi que dans une poignée de petits hameaux, où des combats intenses se déroulent à l'heure actuelle.

Depuis septembre, 1069 djihadistes ont été tués dans les combats, contre 573 membres des FDS, selon l'OSDH, tandis que 15 000 personnes ont fui la poche djiihadiste, un phénomène accéléré depuis la prise de Hajine, d'après la même source.

Donald Trump a créé la surprise en annonçant en décembre le départ des quelque 2000 soldats déployés en Syrie en soutien aux FDS.

Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie s'est complexifiée au fil des ans. Elle a fait près de 370 000 morts et poussé à l'exode des millions de personnes.