La Gendarmerie royale du Canada (GRC) ne portera pas d'accusation en Nouvelle-Écosse contre un évêque accusé de possession de pornographie juvénile.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Raymond Lahey devra toutefois toujours répondre à des accusations similaires en Ontario, après avoir été appréhendé à l'aéroport d'Ottawa le 25 septembre. Il avait alors été accusé de possession et d'importation de pornographie juvénile.

La GRC a indiqué, vendredi, que l'examen des appareils saisis aux résidences de Lahey en Nouvelle-Écosse a été complété, et qu'aucune nouvelle accusation ne sera déposée.

Les ordinateurs et autres appareils seront maintenant remis au diocèse d'Antigonish.

Lahey a démissionné de son poste d'évêque d'Antigonish après son arrestation. Il réside avec des prêtres de la région d'Ottawa depuis qu'il a été remis en liberté sous caution, l'an dernier.

En octobre dernier, la GRC avait saisi deux ordinateurs, dans le cadre d'une perquisition effectuée au domicile et au bureau de Lahey à Antigonish. Une autre perquisition avait été effectuée dans un appartement de Sydney, en Nouvelle-Écosse.

Les policiers avaient alors expliqué que ces perquisitions avaient été effectuées sur la base d'informations fournies par la police d'Ottawa et obtenues dans le cadre d'une enquête en Nouvelle-Écosse.