Source ID:; App Source:

La guerre syrienne a coûté 31 milliards de dollars US

«Le volume des dégâts évalués en raison de... (PHOTO HOSAM KATAN, REUTERS)

Agrandir

«Le volume des dégâts évalués en raison de la grande guerre livrée à la Syrie s'élève à 4,7 trillions de livres syriennes», soit 31,3 milliards de dollars.

PHOTO HOSAM KATAN, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Syrie
Syrie

Les manifestations pour un changement de régime en Syrie donnent lieu à de violentes répressions. Lisez notre dossier sur le sujet. »

Agence France-Presse
Damas

Le montant des destructions dues à la guerre qui ravage la Syrie depuis trois ans s'élève à quelque 31 milliards de dollars, a affirmé mardi le premier ministre syrien Waël al-Halaqi.

«Le volume des dégâts évalués en raison de la grande guerre livrée à la Syrie s'élève à 4,7 trillions de livres syriennes», soit 31,3 milliards de dollars, a déclaré M. Halaqi au journal al-Baas, organe du parti au pouvoir en Syrie.

Ce montant équivaut presque au PIB syrien qui s'élèvera, selon l'Economist Intelligence Unit, à 34 milliards de dollars en 2014.

En janvier, le ministre des Administrations locales, Omar Ghalawanji, avait évalué les dégâts à 21, 6 milliards de dollars.

Le budget alloué à la reconstruction ne s'élève pourtant cette année qu'à 50 milliards de livres syriennes (333 millions de dollars), a ajouté le premier ministre.

«La priorité actuelle du gouvernement est de ramener la sécurité et la stabilité en donnant à nos forces armées les moyens de lutter contre le terrorisme», a souligné M. Halaqi, à propos des rebelles qui cherchent à renverser le régime de Damas.

«Il faut aussi fournir au peuple les produits de base pour subvenir à ses besoins», a-t-il ajouté, en assurant que la Syrie avait des réserves en blé suffisantes pour nourrir la population durant un an.

Selon M. Haliqi, le montant des salaires versés par l'État atteint 609 milliards de livres (4 milliards de dollars) et l'État débourse chaque mois 300 millions de dollars pour l'achat des produits pétroliers raffinés, tandis que 65 % des besoins en énergie électrique sont assurés.

Depuis le début mi-mars 2011 d'une révolte qui s'est militarisée face à la répression, au moins 146 000 personnes ont été tuées selon une ONG syrienne et près de la moitié des habitants ont dû fuir leur foyer selon l'ONU.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer