Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a exclu une participation allemande à une intervention militaire en Syrie, dans un entretien à la presse, dont des extraits ont été diffusés vendredi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«On ne nous a pas demandé» une telle participation et «nous ne l'envisageons pas», a-t-il déclaré au quotidien régional allemand Neue Osnabrücker Zeitung, dans une interview à paraître samedi.

Le gouvernement allemand avait cependant signifié dès lundi qu'il approuverait une réaction internationale à l'encontre du régime de Bachar al-Assad. Ce qui a été confirmé à plusieurs reprises cette semaine par Mme Merkel.

Mais le doute planait sur une éventuelle participation allemande, même a minima.

«Nous insistons pour que le Conseil de sécurité des Nations Unies parvienne à une position commune et que le travail des inspecteurs de l'Onu soit terminé le plus rapidement possible», a dit le ministre, selon un communiqué du journal avant parution.

Jeudi, la chancelière allemande Angela Merkel avait insisté pour que le Conseil de sécurité de l'ONU étudie le rapport des inspecteurs sur l'emploi présumé d'armes chimiques près de Damas, après avoir mené des conversations téléphoniques avec notamment le président américain Barack Obama et le président russe Vladimir Poutine.