(Saint-Domingue) Neuf personnes dont six Américains, parmi lesquels le producteur Flow La Movie, sont décédés mercredi dans l’accident d’un avion qui devait relier Saint-Domingue à la Floride, ont annoncé les autorités et la compagnie aérienne Helidosa.

Publié le 16 déc. 2021
Agence France-Presse

Producteur musical porto-ricain, José Angel Hernandez dit Flow La Movie, 38 ans, était une figure du milieu du reggaeton, genre musical très populaire dans les Caraïbes, qui a commencé à se diffuser aux États-Unis et dans le monde.  

« Helidosa informe et regrette le tragique accident d’un de ses avions sur l’aéroport de Las Americas (l’aéroport de Saint-Domingue, NDLR) lors duquel tous les passagers et l’équipage sont décédés », selon le communiqué de la compagnie.

Selon le général Enmanuel Souffront Tamayo, directeur de la Commission d’enquête sur les accidents aériens, deux pilotes et une hôtesse composaient l’équipage alors qu’il y avait six passagers à bord. « Les six de nationalité nord-américaine », a-t-il déclaré à l’AFP.

Selon le manifeste de vol publié par des journalistes, deux mineurs de 4 et 13 ans font partie des victimes. Selon ce document, l’avion était parti à destination d’Orlando alors que la compagnie parle de Miami.

Selon un communiqué de l’aéroport, l’avion un Gulfstream IV « a décollé à 17 h 09 de l’aéroport international de La Isabela (nord-ouest de Saint-Domingue) et s’est accidenté aux environs de 17 h 25, après avoir déclaré une urgence et tenté d’atterrir à l’aéroport de Las Americas (sud-est de la capitale) […] Les neufs occupants sont décédés lors de l’impact ».  

L’avion s’est écrasé avant d’atteindre la piste mais l’aéroport a été fermé pendant deux heures environ, de même source.

Flow La Movie, qui voyageait avec sa femme, avait notamment produit le tube Te boté. Il avait travaillé avec des artistes comme Nio Garcia, Casper Magico, Xound ou D. Ozi, célèbres dans l’univers caribéen et latino-américain.

« José Angel, merci pour tes bonnes ondes. Repose en paix », a écrit J. Balvin, surnommé le « Prince du Reggaeton », qui compte plus de 50 millions d’abonnés sur Instagram.

« La communauté artistique mondiale perd un grand producteur », a estimé le chanteur vénézuélien Ricardo Montaner alors que la maison de disques PinaRecords salue un « guerrier ».