(La Havane) Les autorités municipales de La Havane ont annoncé lundi dix jours de festivités pour célébrer les 502 ans de la capitale cubaine, avec comme point d’orgue le 15 novembre, jour où l’opposition a déjà appelé à une manifestation.

Agence France-Presse

Ce jour-là, des concerts, représentations de théâtre et promenades sur des sites historiques sont programmées, ainsi que le traditionnel tour des habitants autour d’un arbre, le Ceiba (fromager), pour porter chance.

Le 15 doit marquer la réouverture officielle de Cuba au tourisme international sur l’île et le retour à l’école des élèves du primaire, après des mois de fermeture dus à la pandémie.

Appui aux prisonniers politiques

C’est aussi la date choisie depuis des semaines par l’opposition pour appeler à une manifestation pour la libération des prisonniers politiques. Les organisateurs ont maintenu leur appel malgré l’interdiction prononcée par les autorités communistes, qui les accusent de vouloir provoquer un changement de régime avec le soutien de Washington.

Cette initiative fait suite aux manifestations historiques qui ont secoué Cuba le 11 juillet aux cris de « Liberté » et « Nous avons faim », faisant un mort et des dizaines de blessés. Selon l’ONG Cubalex, 1175 personnes ont été arrêtées, dont 612 restent en détention.

La fondation de La Havane, le 16 novembre 1519, est généralement commémorée la veille, le 15, mais les festivités surviennent cette année dans un contexte de forte agitation sociale alors que l’île traverse sa pire crise économique depuis 1993 en raison de la pandémie.