Le président des Philippines, Rodrigo Duterte, a dit samedi que l'attaque mortelle survenue dans un casino de Manille n'est pas attribuable aux activités de Daech (le groupe État islamique), mais est plutôt le fait d'un tireur « fou ».

ASSOCIATED PRESS

M. Duterte a commenté pour la première fois les événements survenus tôt vendredi (heure locale) à l'hôtel-casino Resorts World Manila qui ont causé la mort d'au moins 38 personnes. Un homme armé était entré dans le complexe et avait mis feu à des tables de jeu.

L'accumulation de fumée a ensuite mené à la mort de cadres et d'employés du casino.

L'assaillant avait également pris la fuite avec une importante quantité de jetons de casino.

Le tireur a en outre été vu sur des images captées par des caméras de sécurité tirer des coups de feu au moyen de son fusil d'assaut M4, mettant le feu au complexe du casino et s'en prenant à des gardes de sécurité dans la cage d'escalier.

Le président Duterte a soutenu, samedi, que Daech est « plus cruel et plus brutal » dans ses attaques.

Pourtant, le groupe terroriste avait revendiqué l'attaque contre l'hôtel-casino Resorts World Manila, mais les autorités ont de leur côté affirmé qu'il s'agissait plutôt d'un cambriolage raté mené par un assaillant solitaire.