(Tokyo) Neuf personnes ont été blessées vendredi dans une attaque au couteau à bord d’un train de banlieue à Tokyo, et un suspect a été interpellé peu après les faits après s’être enfui puis rendu, reconnaissant être l’auteur de l’agression, selon des médias locaux.

Agence France-Presse

Des actes violents de ce genre sont très rares au Japon, et cette attaque survient alors que la capitale du pays est en alerte maximale, en tant que ville hôte des Jeux olympiques.

L’agression a eu lieu en soirée à bord d’un train de banlieue à Setagaya, un arrondissement de l’ouest de Tokyo. Une femme d’une vingtaine d’années a été grièvement blessée, selon la chaîne de télévision publique NHK citant les services de secours.

PHOTO @_KING_OF_SKY, TWITTER VIA REUTERS

Un policier circulant dans un wagon de train

Le lieu où a été commise l’agression est situé à quelques kilomètres du site olympique des compétitions équestres.

La compagnie de train concernée, Odakyu Electric Railway, a annoncé sur son site internet avoir suspendu une partie de son service en raison d’une « attaque dans une rame », sans donner plus de précisions. Le train a été acheminé vers un arrêt d’urgence.

Selon les médias, le suspect, un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années, a été arrêté par la police après s’être rendu chez un commerçant, et avoir déclaré au gérant qu’il était l’auteur de l’attaque.

Selon l’agence de presse Kyodo, l’auteur des faits avait abandonné à bord du train son arme blanche ainsi qu’un téléphone.

Sollicités par l’AFP, la police locale et les services de secours ont décliné tout commentaire sur cette affaire dans l’immédiat.

Les lois japonaises en matière d’armes à feu sont très strictes, mais des crimes ont été commis occasionnellement avec d’autres armes.

En 2019, un homme a tué deux personnes dont une écolière et blessé plus de 10 personnes dans un déchaînement de violence qui a visé des enfants attendant un autobus.

En 2018, un homme a été arrêté dans le centre du Japon après avoir poignardé à mort une personne et blessé deux autres à bord d’un train.