(Quito) L’Équateur tente de renégocier le paiement de sa dette envers la Chine, qui s’élève à environ 5,2 milliards de dollars, en prévision d’une prochaine visite du président Guillermo Lasso à Pékin, a indiqué mercredi le ministre équatorien des Finances, Simon Cueva.

Publié le 26 janvier
Agence France-Presse

« Une partie de la discussion avec nos partenaires et amis chinois consiste à voir comment nous pouvons trouver des solutions raisonnables pour prolonger les délais et améliorer les conditions financières », a déclaré M. Cueva lors d’une conférence de presse virtuelle.

M. Lasso doit se rendre début février en Chine, principal créancier de l’Équateur. Pékin est devenu le principal financier de Quito pendant le gouvernement de l’ancien président socialiste Rafael Correa (2007-2017).

Selon le ministre Cueva, les engagements avec la Chine « ont des échéances relativement courtes par rapport au reste de la dette extérieure de l’Équateur », dont le passif s’élève à 46 974 milliards de dollars (45 % du PIB).

M. Lasso, ancien banquier conservateur, rencontrera son homologue Xi Jinping. Le président équatorien a annoncé son intention de négocier un accord commercial avec Pékin afin d’accroître la vente de bananes et de crevettes, qui figurent parmi les principales exportations du pays.