L'ex-président brésilien Lula, en prison depuis avril pour corruption, a réaffirmé dans une lettre rendue publique mardi son intention de briguer un troisième mandat au sommet de l'État malgré son incarcération, clamant haut et fort son innocence.

Publié le 3 juill. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je n'ai commis aucun crime, c'est pourquoi, à moins qu'on ne présente une preuve matérielle qui n'entache mon innocence, je suis candidat à la présidence» au scrutin d'octobre, a-t-il affirmé dans cette lettre lue à la presse par Gleisi Hoffmann, présidente du Parti des Travailleurs (PT), fondé par l'icône de la gauche en 1980.

«Il est temps que tous les démocrates engagés dans la défense de l'État de droit répudient les manipulations dont je suis la victime et que la Constitution soit respectée», a ajouté l'ex-président (2003-2010).

Incarcéré depuis avril pour une peine de 12 ans et un mois de prison pour corruption, Luiz Inacio Lula da Silva se dit victime d'un complot pour l'empêcher de se présenter à la présidentielle d'octobre, pour laquelle il demeure très largement en tête des intentions de vote malgré son incarcération.

«Je ne demande pas une faveur, j'exige le respect (...) S'ils ne veulent pas que je sois président, le moyen le plus simple est de me battre dans les urnes», a-t-il insisté.

Lula, dont la défense a multiplié, en vain, les recours réclamant sa libération, espère toujours pouvoir se présenter, même si la justice électorale va probablement invalider sa candidature, en vertu d'une loi qui rend inéligible toute personne condamnée en appel, ce qui fut le cas en janvier dernier.

C'est justement dans un souci de respect des règles du scrutin que le PT a annoncé mardi dans un communiqué que Lula ne commenterait plus l'actualité du Mondial-2018 pour une télévision locale.

«Pour respecter la législation électorale qui interdit la participation de précandidats à des émissions de radio et de télévision à partir du 30 juin, les commentaires de Lula ne seront plus diffusés sur la chaîne TVT», a expliqué le Parti des Travailleurs (PT) dans un communiqué.

Les commentaires de Lula sur le Mondial étaient envoyés par écrit à la chaîne et avaient commencé à être lus à l'antenne le 18 juin, au lendemain du premier match du Brésil, contre la Suisse (1-1).

La chaîne TVT, basée à Sao Bernardo do Campo, près de Sao Paulo, est liée au syndicat des métallurgistes que Lula a présidé dans les années 70.

«Les commentaires de Lula sur la Coupe du Monde seront toujours publiés sur son site internet», a précisé le PT.

Lors de sa dernière chronique, datant de lundi, l'ex-président (2003-2010) a célébré la qualification du Brésil en quarts de finale après la victoire contre le Mexique (2-0), affirmant que si la Seleçao «continue à montrer un esprit d'équipe et à montrer un football solidaire», elle a de fortes chances d'arriver en finale.