L'ex-président cubain Fidel Castro, retiré du pouvoir en 2006 pour raisons de santé, a célébré mercredi ses 88 ans dans la discrétion, tandis que les Cubains le saluaient avec des concerts et des expositions.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Pas d'apparition publique pour le Père de la Révolution cubaine, qui vit retiré dans sa maison de l'ouest de La Havane, où il se consacre à l'écriture et reçoit à l'occasion des dignitaires étrangers.

La dernière apparition en public de Fidel Castro remonte à début janvier, pour l'inauguration d'une galerie de peinture dans la capitale cubaine.

Des concerts, à l'occasion de la Journée mondiale de la Jeunesse, lui ont été dédiés mardi soir, et une exposition photo «Fidel es Fidel» (Fidel est Fidel) a été inaugurée à cette occasion place de la Révolution, haut lieu des célébrations du régime cubain.

La télévision cubaine a pour sa part longuement rapporté la fin des travaux de rénovation de la maison natale de Fidel Castro, à Biran, dans la province de Holguin, à 750 km au sud-est de La Havane.

Des messages de sympathie ont été envoyés par les présidents du Nicaragua, Daniel Ortega, et du Venezuela, Nicolas Maduro, a rapporté le quotidien officiel Granma.

«Quelle chance, quelle bénédiction d'arriver avec vous à 88 ans», a affirmé Daniel Ortega, allié de longue date du «Comandante».

Le président Maduro a pour sa part salué un «géant de l'Histoire», à l'occasion de son programme à la télévision vénézuélienne, «En contact» avec le président.