Source ID:; App Source:

Fidel Castro «consterné» par la mort de Garcia Marquez

Fidel Castro en conversation avec Gabriel Garcia Marquez... (PHOTO RAFAEL PEREZ, REUTERS)

Agrandir

Fidel Castro en conversation avec Gabriel Garcia Marquez à La Havane, le 4 mars 2000.

PHOTO RAFAEL PEREZ, REUTERS

Agence France-Presse
LA HAVANE

Le dirigeant de la Révolution cubaine Fidel Castro «va bien» mais est «consterné» par la mort de «son cher ami» Gabriel Garcia Marquez, la semaine dernière à Mexico, a assuré vendredi le premier vice-président cubain Miguel Diaz-Canel.

«Sa santé va très bien, il travaille intensément (...) et bien sûr, il est consterné par la mort de Garcia Marquez, qui a été un ami très cher», a déclaré devant la presse M. Diaz-Canel à l'ambassade de Colombie où il a signé le livre de condoléances en hommage au prix Nobel de littérature colombien, décédé le 17 avril à l'âge de 87 ans.

Interrogé sur le silence de Fidel Castro (87 ans) sur la mort de l'auteur, il a répondu que le dirigeant de la Révolution, retiré du pouvoir depuis 2006 pour raisons de santé, était «un homme de grande sensibilité humaine, raison pour laquelle il ressent la perte d'un ami comme peut la ressentir toute personne disposant de la même sensibilité».

Jusqu'à la disparition de l'auteur, les deux hommes ont maintenu une longue amitié, courant sur plusieurs décennies.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer