Source ID:; App Source:

Mexique: 3000 cyclistes nus manifestent contre les voitures et le conservatisme

Près de 3000 cyclistes, dont certains entièrement nus... (PHOTO EDGARD GARRIDO, REUTERS)

Agrandir

Près de 3000 cyclistes, dont certains entièrement nus et d'autres vêtus de maillots de bain ou de sous-vêtements, ont pédalé 19 kilomètres jusqu'à Guadalajara, dans l'ouest du pays.

PHOTO EDGARD GARRIDO, REUTERS

Agence France-Presse
MEXICO

Des milliers de cyclistes mexicains nus ont participé samedi à Mexico et à Guadalajara à la Manifestation internationale cyclonudiste, organisée pour protester contre l'hégémonie des voitures, et contre le conservatisme de la région de Jalisco dont Guadalajara est la capitale, ont annoncé les organisateurs.

Selon des chiffres donnés par les organisateurs, près de 3000 cyclistes, dont certains entièrement nus et d'autres vêtus de maillots de bain ou de sous-vêtements, ont pédalé 19 kilomètres jusqu'à Guadalajara, dans l'ouest du pays, provoquant stupeur et sifflements parmi les habitants.

Dans le centre de la ville de Mexico, près de 2000 cyclistes ont aussi paradé, nus ou très peu vêtus. Certains avaient peint sur leur peau des messages comme «Plus de bicyclettes, moins de pollution» ou «La ville est à tous, laissez passer les vélos».

En pédalant nus, les participants à la Manifestation internationale cyclonudiste souhaitaient rappeler la fragilité des cyclistes sur les routes et le danger qu'ils courent.

Mais pour ceux participant à la manifestation cyclonudiste à Guadalajara, c'était aussi l'occasion de faire un pied de nez au conservatisme ambiant de l'État de Jalisco, dont Guadalajara est la capitale.

«C'est une ville très conservatrice et je crois qu'oser faire ça (pédaler nu, ndlr) va au-delà des limites de l'idéologie de la moralité catholique», a expliqué Lucia Escalante, une jeune cycliste en maillot de bain, qui participait pour la première fois à la manifestation.

«C'est pour cela que c'est plus important que l'on voie ici que nous sommes libres», a ajouté la jeune fille de 27 ans.

Bien que des conducteurs et des piétons lançaient quelques qualitatifs peu respectueux tels «mamacita» (fille sexy) aux jeunes filles et «jotos» (tapettes) aux hommes, la parade s'est bien déroulée, entre sourires et regards gênés parmi les passants.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer