Au moins 35 personnes, dont sept enfants, ont péri dans la chute d'un autocar surchargé au fond d'un ravin dans le sud-ouest de l'Equateur vendredi matin, un accident apparemment dû à un problème mécanique.

Santiago Piedra AGENCE FRANCE-PRESSE

Le dernier bilan communiqué par la Croix-Rouge faisait état d'au moins 35 morts.

Parmi les morts figurent sept enfants et 13 femmes, a indiqué pour sa part le Secrétariat national de la gestion des risques (SNGR), qui a recensé 31 blessés.

Plusieurs familles et un bébé d'un an ont dû être hospitalisés, selon la Croix-Rouge.

Le véhicule transportait au moins 70 passagers, un nombre excessif, d'après le major Diego Iniguez, responsable de la police dans la localité d'El Carmenune, proche du lieu de l'accident survenu dans la province de Manabi.

L'accident est «apparemment» dû à «un problème mécanique» sur la boîte de vitesse, a-t-il ajouté, citant des témoignages de rescapés.

Selon un journaliste d'Ecuavisa sur les lieux, un survivant de l'accident, qui se trouvait à l'arrière du véhicule, a entendu une passagère assise à l'avant crier dans une descente: «le chauffeur n'arrive pas à passer les vitesses».

Le chauffeur aurait ensuite perdu le contrôle du véhicule qui a dégringolé sur 200 m avant de heurter un rocher puis un arbre, a ajouté le reporter.

Un autre blessé, Juan Pablo Alcivar, a raconté à Radio Quito que l'autocar «cahotait» à chaque fois que le chauffeur changeait de vitesse.

Des proches des victimes ont commencé à accourir sur place vendredi matin, alors que beaucoup attendaient leurs parents pour fêter Noël ensemble, selon le journaliste d'Ecuavisa.

Des agents de la police des transports sont arrivés sur les lieux pour déterminer la cause exacte de l'accident, tandis que les secours chargeaient les cadavres sur des véhicules et transportaient les blessés vers différents hôpitaux de la région.

L'autocar a quitté la route près du village côtier de Flavio Alfaro, alors qu'il assurait la liaison entre la capitale Quito et les villes de Chone et San Isidro, dans la province de Manabi.

En août, un autocar avait chuté au fond d'un gouffre de 100 mètres dans la province andine de Cotopaxi (sud), faisant 38 morts et 12 blessés, selon la police.

Les accidents de la route sont la deuxième cause de mortalité en Equateur et provoquent un décès toutes les trois heures dans ce pays, selon le procureur général Washington Pesantez.