Pour le magazine américain Newsweek, le président russe est devenu un paria, comme l'ont été avant lui les Saddam Hussein et Mouammar Kadhafi. Pour l'hebdomadaire britannique The Economist, «Poutine est l'auteur de la destruction du MH17». La tragédie du Boeing de la Malaysia Airlines, vraisemblablement abattu par un missile au-dessus de l'Est ukrainien avec 298 personnes à son bord, a placé l'homme fort du Kremlin au ban de la communauté internationale. Mais comme le souligne le Time, c'est peut-être l'Occident qui est «en train de perdre au dangereux jeu de Poutine», dans ce que le magazine américain qualifie de Guerre froide II.

LA PRESSE

Une revue de la presse anglo-saxonne dans laquelle le président russe fait les manchettes à lire sur courrierinternational.com