Des images diffusées sur le web par l'ONG israélienne de défense des droits de la personne B'Tselem montrent des colons extrémistes de Cisjordanie ouvrir le feu sur des manifestants palestiniens sous le regard de soldats israéliens qui ne jugent pas bon d'intervenir.

LA PRESSE

Selon l'ONG, l'accrochage entre des radicaux de la colonie israélienne de Yitzhar et des résidants du village palestinien d'Asira al-Qibliya se serait produit samedi après-midi. Après avoir été la cible de jets de pierre de la part de manifestants palestiniens, un colon ouvre le feu sur la foule touchant au visage Fathi Asayira, un jeune Palestinien de 24 ans. Hospitalisé à Naplouse, il est aujourd'hui dans un état jugé stable.

Un des colons armés (et masqué) avait un fusil «Tavor» entre les mains, une arme exclusive aux soldats d'infanterie de Tsahal, ce qui laisse penser aux membres de B'Tselem que son propriétaire était lui-même un soldat de l'armée israélienne.

À lire sur lepoint.fr