Si l'élection présidentielle américaine de 2008 est passée à l'histoire comme la plus coûteuse avec ses 5,3 milliards de dollars, 2012 promet d'envoyer ce record aux oubliettes, notamment grâce aux nouvelles réglementations en matière de financement électoral. Grâce aux «Super PACS» (super comités d'actions politiques), des groupes d'intérêts privés, le financement privé est devenu à toutes fins pratiques illimité chez nos voisins du sud. Les observateurs tablent d'ores et déjà sur une présidentielle à six milliards. Le magazine américain Mother Jones nous offre le palmarès des 20 plus grands donateurs de la présidentielle américaine.

Publié le 10 janv. 2012
LA PRESSE

Les Adelson de Vegas pointent au premier rang. Le magnat des casinos Sheldon Adelson, et sa femme Miriam, huitième fortune américaine selon Forbes avec 21 milliards en poche, sont ceux qui auraient investi le plus jusqu'ici. Et pas forcément sur le cheval gagnant puisque les Adelson ont jeté leur dévolu sur Newt Gingrich, injectant récemment 5 millions de dollars dans la campagne de l'ex-président de la Chambre des représentants à la course à l'investiture républicaine, candidat de moins en moins prisé par les sondages.

À lire sur motherjones.com