Onze chauffeurs de minibus-taxis sud-africains ont été tués par balle et quatre blessés au retour de funérailles par des hommes non-identifiés qui ont ouvert le feu sur leur véhicule dans la province du KwaZulu Natal, a annoncé la police dimanche.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les victimes revenaient à Johannesburg après les funérailles d'un confrère samedi soir lorsqu'elles ont été prises en embuscade, a précisé le commissaire national de la police, Khehla Sitole.

«Les rapports préliminaires indiquent que les 11 (tués) étaient parmi 17 personnes rentrant d'un enterrement. Quatre victimes ont été grièvement blessées et transportées à l'hôpital, tandis que deux s'en sont sortis indemnes», a-t-il dit.

La police s'est lancée dans une chasse à l'homme pour trouver les assaillants.

Les minibus privés fournissent un important moyen de transport pour des millions de Sud-Africains, mais la violence est courante entre groupes de taxis rivaux, qui se disputent les itinéraires les plus rentables.