L'analyse de restes humains trouvés dans la mer Méditerranée après l'écrasement de l'avion d'EgyptAir, la semaine dernière, laisse croire qu'une explosion s'est produite à bord de l'avion Airbus 320.

ASSOCIATED PRESS

L'expert légal égyptien qui a émis cette hypothèse sous le couvert de l'anonymat, mardi, affirme que cette explosion a probablement entraîné la chute de l'appareil.

Cet expert n'est pas autorisé à parler aux médias d'information, mais il a affirmé faire partie de l'équipe égyptienne d'investigation et avoir personnellement examiné certains des restes humains à la morgue du Caire.

Les 80 parties de corps humains emmenées jusqu'ici à la morgue sont petites, ce qui accrédite la thèse de la déflagration selon cet expert.

L'Airbus 320 avait quitté Paris et devait se rendre au Caire. Il est tombé à environ 290 kilomètres au nord d'Alexandrie.