Un accord sur la libération d'un Israélo-américain emprisonné au Caire pour espionnage en échange de 81 Égyptiens détenus en Israël est imminent, a rapporté lundi la radio publique israélienne citant des sources israéliennes officielles anonymes.

Publié le 17 oct. 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Ilan Grapel est emprisonné depuis le 12 juin en Égypte, sous l'accusation d'être un agent du Mossad (service de renseignement israélien) et d'avoir participé aux troubles lors des événements qui ont vu la chute du président Hosni Moubarak en février.

Israël a démenti ces accusations en insistant sur le fait que l'Égypte avait commis une erreur et eu un «comportement bizarre».

La nouvelle d'un accord israélo-égyptien survient au moment où les autorités israéliennes s'apprêtent à échanger 1027 prisonniers palestiniens contre leur jeune soldat Gilad Shalit, détenu à Gaza depuis plus de cinq ans.

Le journal égyptien Al-Ahram a été le premier à diffuser dimanche des détails sur un accord éventuel affirmant que l'Égypte et Israël étaient sur le point de signer «pour la libération de l'espion Ilan Grapel (...) en échange de tous les Égyptiens détenus dans des prisons israéliennes».

Israël détient 81 prisonniers égyptiens, dont trois mineurs, en majorité des criminels de droit commun, condamnés pour entrée illégale en Israël, trafic de drogue ou possession d'armes.

Selon le journal, les négociations sur cet échange sont presque abouties.

«Le succès de la médiation égyptienne dans l'échange Shalit et les excuses officielles d'Israël pour la mort de policiers égyptiens tués à la frontière par Israël ont certainement permis l'obtention de cet accord», a précisé Al-Ahram.