(Paris) Plus de 360 millions de chrétiens ont été « fortement persécutés et discriminés » en raison de leur foi dans le monde en 2021, selon le rapport annuel de l’ONG Portes ouvertes publié mercredi, dans lequel l’Aghanistan est le pays le plus mal classé.

Publié le 19 janvier
Agence France-Presse

« La persécution atteint un niveau record, dans un contexte de crise sanitaire mondiale, d’arrivée au pouvoir des talibans en Afghanistan et de la plongée dans l’horreur pour les chrétiens victimes de djihadistes en Afrique subsaharienne », a affirmé Patrick Victor, directeur de Portes ouvertes France et Belgique, lors d’un point presse mercredi.

Cette ONG protestante publie chaque année un « index mondial » de la persécution des chrétiens, recensant toutes les atteintes, allant de l’« oppression quotidienne discrète » aux « violences les plus extrêmes ».

Entre le 1er octobre 2020 et le 30 septembre 2021, ce sont « plus de 360 millions de chrétiens » - catholiques, orthodoxes, protestants, baptistes, évangéliques, pentecôtistes, etc., de 76 pays- qui ont été « fortement persécutés et discriminés », contre 340 millions en 2020, note-t-elle.  La persécution est en hausse constante depuis 9 ans.

En 2021, 5898 chrétiens ont été tués, soit une hausse de 24 % par rapport à l’année précédente où 4761 cas avaient été enregistrés. Huit chrétiens tués sur dix l’ont été au Nigeria.

En outre, le nombre total d’églises fermées, attaquées, détruites est passé à 5110 l’an dernier, contre 4488 en 2020.

La Chine contribue à elle seule à 59 % des fermetures. Ce pays « prolonge désormais son travail de sape en toute discrétion en utilisant la crise sanitaire […]. La manœuvre est simple […] : les églises sont fermées en même temps que les autres lieux accueillant du public lors des confinements. Ensuite, les autorités en profitent pour déclarer officiellement (leur) fermeture », selon l’ONG.

Portes ouvertes note également une augmentation de « 44 % du nombre de chrétiens détenus en raison de leur foi » (4277 cas enregistrés en 2020, 6175 cas en 2021). L’Inde (1310), le Pakistan (au moins 1000 détenus estimés) et la Chine (au moins 1000 détenus estimés) sont les trois premiers.

Enfin 3829 chrétiens ont été kidnappés, selon les estimations « prudentes » de l’ONG. Le Nigeria et le Pakistan en sont les « tristes champions ».

Toutes persécutions confondues, l’Afghanistan est passé en tête de ce classement annuel, détrônant la Corée du Nord, en 2e position. Suivent la Somalie, la Libye, le Yémen, l’Erythrée, le Nigeria.

En Afghanistan, la persécution a pris « une nouvelle dimension avec la prise de pouvoir des talibans », affirme l’ONG.

« Les talibans ont mis la main sur des documents permettant d’identifier certains convertis au christianisme. Ils les ont cherchés activement. Les hommes convertis sont tués sur le champ, les femmes ou les filles violées, ou mariées de force à de jeunes talibans », a déclaré Guillaume Guennec, autre responsable de Portes ouvertes.

Selon lui, difficile de savoir « combien ont été tués, mais c’est sans commune mesure avec les années précédentes ».

L’ONG alerte aussi sur la situation de l’Inde, où « les extrémistes hindous se servent des réseaux sociaux […] pour diffuser de fausses informations et des appels à la violence contre les minorités religieuses », contribuant au « climat d’intolérance ».

Portes ouvertes, partenaire d’Open Doors international, existe en France depuis 1976.