(Nations unies) Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a appelé dimanche les talibans et toutes les autres parties afghanes « à la plus grande retenue », quelques heures après l’entrée à Kaboul des combattants du mouvement fondamentaliste.

Agence France-Presse

« Le secrétaire général est particulièrement préoccupé par l’avenir des femmes et des filles, dont les droits durement acquis doivent être protégés », a également dit l’ONU dans un communiqué.

Le Conseil de sécurité de l’ONU doit se réunir lundi pour débattre de la situation en Afghanistan, a précisé l’ONU. Cette réunion, au cours de laquelle Antonio Guterres fera un rapport, se tiendra à 10 h, heure de New York (14 h GMT).

Le chef de l’ONU a souligné dimanche les besoins humanitaires du pays et a appelé toutes les parties à faire en sorte que « les travailleurs humanitaires aient un accès sans entrave pour fournir dans les temps une assistance qui est cruciale pour sauver des vies ».

Il a ajouté que les Nations unies restaient « déterminées à contribuer à un règlement pacifique du conflit ».

Le président afghan Ashraf Ghani a reconnu dimanche soir que les talibans avaient « gagné » quelques heures après avoir fui son pays pour, a-t-il dit, « éviter un bain de sang ».

Les talibans ont reconquis l’Afghanistan, prenant en l’espace d’une dizaine de jours les principales villes du pays, et entrant dimanche dans Kaboul à la faveur du retrait des troupes américaines décidé par le président Joe Biden.