(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3 020 765 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 6 h.

Agence France-Presse

Plus de 141 291 720 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

Sur la journée de dimanche, 8980 nouveaux décès et 687 697 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 1657 nouveaux morts, l’Inde (1619) et le Pérou (433).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 567 217 décès pour 31 670 353 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 373 335 morts et 13 943 071 cas, le Mexique avec 212 339 morts (2 305 602 cas), l’Inde avec 178 769 morts (15 061 919 cas), et le Royaume-Uni avec 127 270 morts (4 387 820 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la République tchèque est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 266 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Hongrie (261), la Bosnie-Herzégovine (237), le Monténégro (228) et la Bulgarie (218).

L’Europe totalisait lundi à 6 h 1 025 222 décès pour 48 058 397 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 864 999 décès (27 225 838 cas), les États-Unis et le Canada 590 833 décès (32 789 620 cas), l’Asie 298 242 décès (21 456 957 cas), le Moyen-Orient 122 581 décès (7 290 046 cas), l’Afrique 117 861 décès (4 429 269 cas), et l’Océanie 1027 décès (41 602 cas).

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées. Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Vaccin pour tous aux États-Unis

Tous les citoyens vivant aux États-Unis peuvent se faire vacciner contre la COVID-19 à partir de lundi aux États-Unis, une étape importante dans l’immense campagne de vaccination en cours dans le pays.

Quelque 50,4 % des Américains de plus de 18 ans ont pu bénéficier d’au moins une dose de vaccin, et 32,5 % sont entièrement vaccinés, notamment les seniors de 65 ans et plus, a indiqué dimanche la principale agence fédérale de santé publique américaine.

New Delhi se confine

Les autorités de New Delhi vont imposer un confinement d’une semaine aux 20 millions d’habitants de la capitale indienne à partir de lundi 16 h 30 GMT pour contenir la flambée de cas de COVID-19 et réduire la pression sur les hôpitaux.

L’Inde a recensé lundi un nouveau record de nouvelles contaminations : 273 810 cas sur 24 heures. C’est le cinquième jour d’affilée que le pays franchit la barre des 200 000 nouvelles infections.

« Bulle » entre Australie et Nouvelle-Zélande

Une « bulle » de voyage est entrée lundi en vigueur permettant aux ressortissants d’Australie et de Nouvelle-Zélande de voyager sans quarantaine entre les deux pays, qui affichent tous deux un bon bilan face à la pandémie.

Plusieurs pays d’Asie-Pacifique travaillent également sur des projets similaires de « bulle » pour relancer le tourisme dans le continent.

Record de décès en 24h au Pérou

Les autorités ont enregistré pour la première fois plus de 400 morts de la COVID-19 (433 décès) en 24 heures au Pérou, durement touché par le variant brésilien du coronavirus.

Canada : renforts pour l’Ontario

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé dans une vidéo postée sur Twitter que le gouvernement fédéral allait envoyer des renforts en Ontario pour aider la province la plus peuplée du pays à lutter contre une violente troisième vague de COVID-19.

AstraZeneca sur la sellette dans l’UE

Le contrat européen de vaccins contre la COVID-19 avec le groupe pharmaceutique AstraZeneca pourrait ne pas être renouvelé en raison des retards de livraison accumulés depuis le début de l’année, a déclaré dimanche le commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton.

Israël : bas les masques

En Israël, où près de cinq millions de personnes (53 % de la population) ont reçu deux doses de vaccin, les habitants sont autorisés depuis dimanche à tomber le masque dans la rue, signe d’une première « victoire » contre la COVID-19 dans le pays.

Brésil : Rio rouvre ses plages

Malgré des chiffres de mortalité toujours très élevés et un variant « brésilien » très contagieux, Rio de Janeiro rouvre lundi ses plages, après avoir fait de même début avril avec ses bars et restaurants.

Chine : des spectateurs à un match

C’est une image devenue inhabituelle dans le football depuis le début de la pandémie de COVID-19 : 30 000 spectateurs devraient assister mardi au match d’ouverture de la saison 2021 du Championnat chinois.

Plus de 3 millions de morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3 020 765 morts dans le monde depuis l’apparition de la maladie, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 6 h.

Les États-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre de morts avec 567 217 décès, suivis par le Brésil (373 335), le Mexique (212 339), l’Inde (178 769) et le Royaume-Uni (127 270).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.