(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 80 142 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 15 h.

Agence France-Presse

Plus de 1 397 180 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 192 pays et territoires depuis le début de l’épidémie.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 257 100 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Depuis le comptage réalisé la veille à 15 h, 6959 nouveaux décès et 86 374 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès en 24 heures sont les États-Unis avec 1632 nouveaux morts, la France (1417, en incluant les nouveaux chiffres fournis pour les décès en établissements pour personnes âgées dépendantes, Ehpad) et le Royaume-Uni (786).

L’Italie, qui a recensé son premier décès lié au coronavirus fin février, compte 17 127 morts pour 135 586 cas. 604 décès et 3039 nouveaux cas y ont été annoncés mardi. 24 392 personnes sont considérées comme guéries par les autorités italiennes.

Après l’Italie, les pays les plus touchés sont l’Espagne avec 13 798 morts pour 140 510 cas, les États-Unis avec 12 021 morts (383 256 cas), la France avec 10 328 morts (109 069 cas), et le Royaume-Uni avec 6159 morts (55 242 cas).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie a débuté fin décembre, a dénombré au total 81 740 cas (32 nouveaux entre lundi et mardi), dont 3331 décès, et 77 167 guérisons. Aucun nouveau décès n’a été annoncé mardi, pour la première fois depuis janvier.

En nombre de cas, les États-Unis sont le pays le plus touché, avec 383 256 contaminations officiellement recensées, dont 12 021 décès et 20 191 guéris.

Depuis lundi à 15 h, le Malawi, Madagascar et le Bénin ont annoncé les premiers décès liés au virus sur leur sol. Sao Tomé-et-Principe ont annoncé le diagnostic de premiers cas.

L’Europe totalisait mardi à 15 h 57 351 décès pour 735 781 cas, les États-Unis et le Canada 12 419 décès (401 067 cas), l’Asie 4332 décès (123 742 cas), le Moyen-Orient 4091 décès (83 033 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 1373 décès (36 317 cas), l’Afrique 522 décès (10 247 cas), et l’Océanie 54 décès (6997 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le point sur la pandémie dans le monde

Boris Johnson en soins intensifs

Le premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif le 27 mars, se trouvait mardi dans un état « stable » en soins intensifs. Il « reçoit un traitement standard à l’oxygène et respire sans aucune assistance », selon son porte-parole.

Le chef de la diplomatie Dominic Raab le remplace.

État d’urgence au Japon

Le premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré l’état d’urgence pour un mois pour Tokyo et six autres régions de l’archipel.

La mesure permet aux autorités locales de demander à la population de rester chez elle et aux commerces non essentiels de fermer.

Trump s’en prend à l’OMS

Le président américain Donald Trump s’en est pris mardi avec virulence à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’accusant d’être trop proche de la Chine et de mal gérer la pandémie.

Plus de 4 milliards de confinés

Plus de quatre milliards de personnes dans près de 100 pays ou territoires sont contraintes ou incitées par leurs autorités à rester confinées chez elles pour lutter contre la propagation de la COVID-19, selon un comptage mardi à partir d’une base de données de l’AFP.

Fin du bouclage à Wuhan

À 0 h locales (12 h HE mardi), les autorités ont levé les dernières restrictions qui empêchaient de quitter la ville chinoise de Wuhan, berceau de la pandémie, que des centaines de passagers s’apprêtaient à quitter en train.

La Chine n’a recensé aucun nouveau décès dû à la COVID-19 au cours des 24 dernières heures, trois mois après le premier mort dans ce pays.

Allégement des mesures

La Norvège, qui juge avoir enrayé la propagation de coronavirus, a annoncé mardi un allègement progressif des mesures à compter du 20 avril.

Le Portugal maintient le confinement en avril en espérant retrouver progressivement la normalité en mai.

En France, le premier ministre Edouard Philippe a affirmé mardi que le confinement allait « durer », jugeant « très largement prématurée » toute question sur les conditions du déconfinement.

Emploi : plus grande crise depuis la Seconde Guerre mondiale

Le marché de l’emploi affronte avec la pandémie sa plus « grave crise depuis la Deuxième Guerre mondiale », 1,25 milliard de travailleurs courant un risque élevé de licenciement ou de réduction de salaire, estime l’Organisation internationale du travail (OIT).

Lufthansa réduit sa flotte

Le géant allemand du transport aérien Lufthansa va durablement réduire la taille de sa flotte, se séparant d’une quarantaine d’avions, et fermer sa filiale Germanwings.

Ethiopian Airlines, première compagnie aérienne d’Afrique, a perdu un demi-milliard de dollars et fermé la plupart de ses lignes passagers.

Manque de soignants au Moyen-Orient, en Afrique du Nord

L’OMS a mis en garde contre un manque de soignants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour lutter contre le coronavirus, appelant à la mobilisation de davantage de personnels médicaux.

Aide de l’UE pour les pays vulnérables

L’UE va garantir plus de 15 milliards d’euros pour aider les pays les plus vulnérables en Afrique et dans le reste du monde à lutter contre la pandémie.