Pourquoi courent-ils avec les taureaux? C'est la question qu'a posée mon garçon de cinq ans en voyant à la télévision hier soir un reportage sur le Festival de San Fermin à Pampelune, où deux frères américains ont été encornés par un taureau, l'un à la jambe, l'autre à la fesse. Je lui ai parlé un peu d'Ernest Hemingway et de son roman, Le Soleil se lève aussi, qui ont contribué à la popularité de l'événement auprès de nombreux touristes américains. J'ai évoqué aussi l'adrénaline tout en taisant la folie éthylique de certains coureurs. Je ne suis pas sûr que ma réponse l'a satisfait.

Richard Hétu

On trouve cependant ici la raison véritable qui a poussé les frères Michael et Lawrence Lenahan à courir avec les taureaux cette semaine. Après avoir survécu à un cancer des testicules l'an passé, Michael, 23 ans, a décidé de «prendre la vie par les cornes». De là est née l'idée d'aller à Pampelune, où Michael s'est retrouvé avec une corne dans la jambe, comme on peut le voir sur la photo ci-haut de l'Associated Press.

Au moins, il n'a pas subi le sort de Jake Barnes, le héros émasculé du Soleil se lève aussi...