La guerre du Vietnam était finie depuis déjà quelques années lorsque Hollywood a produit le premier film sur le sort des vétérans de ce conflit - Coming Home, du réalisateur Hal Ashby. Force est de constater que les studios américains réagissent plus vite qu'avant. De septembre à mars, ils sortiront au moins trois films traitant de la vie d'anciens combattants de la guerre d'Irak ou de leurs survivants.

Richard Hétu

Ces films ne manqueront pas de soulever la controverse. L'un d'eux, inspiré d'un fait vécu, racontera l'histoire d'un soldat assassiné à son retour aux États-Unis par trois vétérans d'Irak. Intitulé In the Valley of Elah, il mettra notamment en vedette l'actrice Susan Sarandon, pasionara de la gauche américaine. Réalisé par Paul Haggis (Crash), le film sortira en septembre.

Un autre film, Stop-Loss, de Kimberly Pierce, prendra l'affiche en mars, en plein milieu de la campagne présidentielle. Avec Ryan Philippe dans le rôle principal, il se penchera sur le sort d'un vétéran qui refuse de retourner en Irak. En décembre, par ailleurs, le réalisateur Brian De Palma sortira Redacted, dont l'action se déroule en Irak. Ce film montrera une escouade qui martyrise une famille irakienne.

Comme quoi l'heure est loin d'être au patriotisme aveugle à Hollywood. Reste à voir si le public ira voir ces films.

(Photo Paramount)