Après une semaine de négociations ardues, les négociateurs du Congrès sont parvenus à un accord sur un plan de sauvetage financier historique. On trouve ici le projet de loi de 106 pages qui sera présenté lundi à la Chambre des représentants. Le Sénat doit se mettre à l'étude d'un texte de loi semblable mercredi. Reste à voir si les parlementaires finiront par approuver cette intervention massive de l'État dans le secteur privé. M'est avis que certains rueront dans les brancards. Je cite un extrait d'une dépêche d'AFP sur les détails de ce plan :

Richard Hétu

Selon les grandes lignes du plan publiées par le bureau de Mme Pelosi, la manne des 700 milliards de dollars serait versée en plusieurs fois au Trésor. Des organes de surveillance et d'évaluation seraient mis en place.

Des dispositions accorderaient aux contribuables des parts dans le capital d'institutions financières auxquelles l'État rachète des actifs invendables. Ces actifs, au fil du temps, pourraient reprendre de la valeur. Le gouvernement serait tenu d'assouplir les modalités des prêts qu'ils rachètent pour soulager les emprunteurs propriétaires de maisons qui sont au bord de la saisie.

D'autres institutions que les grandes banques de Wall Street, telles des collectivités locales, des fonds de pension, des petites banques commerciales, pourront aussi profiter de l'offre du gouvernement de racheter les créances douteuses.

P.S. : Barack Obama et John McCain se sont dits enclins à appuyer ce plan de sauvetage.

(Photo AP)