Lu dans cette chronique de Nicholas Kristof :

Richard Hétu

«Quelle sorte de pays aspirons-nous à être? Voudrions-nous vraiment une sorte de ploutocratie où le 1% des plus riches possèdent une valeur nette supérieure aux 90% situés au bas de l'échelle?

Oups! C'est déjà nous. Le 1% des plus riches Américains possèdent 34% de la richesse privée du pays, selon les données compilées par l'Economic Policy Institute de Washington. Les 90% situés au bas de l'échelle possèdent seulement 29%.»

Cet écart n'empêche pas le Congrès de continuer à défendre les taux d'imposition préférentiels dont jouissent les gestionnaires de fonds de placement privés, comme on peut le lire dans cette chronique de David Ignatus.