Le discours de Barack Obama sur la Libye était peut-être trop subtil ou confus pour les tabloïds de New York, dont les unes me semblent contradictoires ce matin. Il est vrai que je n'ai pas encore bu mon café...

Publié le 29 mars 2011
Richard Hétu