Évoquant la technologie «quasi orwellienne» utilisée par l'Agence nationale de sécurité, le juge Richard Leon a ordonné au gouvernement de mettre fin à la collecte des données téléphoniques des plaignants, menés par l'activiste Larry Klayman, qui avaient déposé une poursuite contre le programme de surveillance. Le juge a cependant décidé de surseoir à sa décision dans l'attente de l'appel du gouvernement, qui pourra entretemps continuer sa collecte massive de métadonnées aux États-Unis.

Publié le 16 déc. 2013
Richard Hétu

Il s'agit néanmoins d'une première victoire juridique importante des opposants aux programmes de surveillance de la NSA.

Le juge Leon a été nommé à son poste par George W. Bush. Klayman et son groupe ne sont pas les seuls à avoir déposé une poursuite pour stopper le programme de la NSA. L'American Civil Liberties Union a également fait appel à la justice contre le gouvernement.