Barack Obama annoncera un virage majeur dans sa politique en matière de surveillance. Selon cet article publié aujourd'hui à la une du New York Times, il appelera le Congrès à mettre fin à la collecte systématique des métadonnées téléphoniques des Américains par la NSA.

Publié le 25 mars 2014
Richard Hétu

En janvier, le chef de la Maison-Blanche avait refusé d'annoncer une telle mesure dans le cadre d'une réforme qui avait paru timide aux critiques des programmes de surveillance de l'agence de renseignement américaine.

Selon le Times, les métadonnées des Américains resteraient sous le contrôle des sociétés de téléphonie, qui ne seraient pas obligées de les garder plus longtemps que normal (18 mois).

La NSA pourrait de son côté obtenir des métadonnées spécifiques avec la permission d'un juge et un nouveau type de décision de justice.

L'annonce de la décision du président coïncide avec la rédaction d'un projet de loi bipartite à la Chambre des représentants destiné à mettre fin à la collecte massive des métadonnées téléphoniques.

Merci Edward Snowden?