Lue dans le New York Times, cette phrase assassine de Duane Clarridge, conseiller de Ben Carson en matière de terrorisme et de sécurité nationale :

Publié le 17 nov. 2015
Richard Hétu

«Personne n'a été capable de s'asseoir avec lui et de lui offrir un iota d'information intelligente sur le Moyen-Orient.»

Clarridge, un ancien agent de la CIA, a fait cette déclaration après que le candidat républicain à la présidence eut trébuché à deux reprises au cours de la dernière semaine sur des questions de politique étrangère.

Le neurochirurgien à la retraite a d'abord affirmé que les Chinois étaient présents en Syrie lors du plus récent débat républicain. Et il a été incapable dimanche de répondre de façon cohérente à un intervieweur de Fox News qui lui demandait qui il appellerait en premier lieu pour former une coalition pour combattre le groupe État islamique.

«Il se prend parfois à trop penser», a déclaré Armstrong Williams, l'un des plus importants conseillers de Carson.