La défaite d'Hillary Clinton s'explique par son incapacité à transmettre un message économique susceptible d'attirer les votes des électeurs des États clés. C'est du moins ce qu'ont prétendu plusieurs analystes au lendemain de l'élection présidentielle.

Publié le 2 déc. 2016
Richard Hétu

Or, selon les sondages réalisés à la sortie des urnes, cette conclusion est fausse : les électeurs pour qui l'économie était la question la plus importante ont voté majoritairement pour la démocrate plutôt que pour Donald Trump dans presque tous les États clés, y compris ceux qui ont décidé l'élection, à savoir le Wisconsin, le Michigan et la Pennsylvanie, où seulement 80 000 voix ont séparé Clinton du républicain.

Clinton a également enlevé la majorité des électeurs pour qui la politique étrangère était la question la plus importante. Mais, selon cette analyse du Washington Post, Trump l'a battue par des majorités plus grandes auprès des électeurs pour qui l'immigration et le terrorisme étaient les questions les plus importantes.