Donald Trump aime les généraux. Et il en a choisi un, en l'occurrence le général à la retraite John Kelly, pour remplacer le chef de cabinet de la Maison-Blanche Reince Priebus, mettant fin à une des pires semaines de sa présidence en effectuant dans son entourage le changement le plus important de sa présidence.

Publié le 28 juill. 2017
Richard Hétu

Le général Kelly, qui occupait le poste de secrétaire à la Sécurité intérieure, parviendra-t-il à remettre de l'ordre dans une Maison-Blanche dysfonctionnelle où différentes cliques s'affrontent de plus en plus ouvertement? Saura-t-il rester dans les bonnes grâces du président, défi considérable s'il en est en? Et aura-t-il le doigté voulu pour gérer les aspects très politiques d'un rôle qui le forcera à composer avec les égos surdimensionnés des élus du Congrès?

Autant de questions qui demeurent aujourd'hui sans réponse.

Notons que les alliés de Priebus, ancien président du Comité national du Parti républicain, ont affirmé qu'il a démissionné de son poste hier. Les proches du président disent qu'il a été congédié aujourd'hui. Chose certaine, son ennemi juré, Anthony Scaramucci, sort gagnant de son affrontement avec lui.

Reste à voir si l'autre cible de La Mouche, Steve Bannon, conservera encore longtemps son poste de conseiller présidentiel.

Kelly, un ancien Marine qui a perdu son militaire de fils dans la guerre d'Afghanistan, a dirigé de 2012 à 2016 le US Southern Command, le commandement de l'armée américaine chargé de l'Amérique latine.