La consommation mondiale de viande a chuté pour la première fois depuis près de 20 ans, selon le Worldwatch Institute. L'ONG écologiste et anti-croissance de Washington prévient que les prix élevés expliquent cette anomalie, qui pourrait chambarder le marché.

Mis à jour le 25 oct. 2012
Mathieu Perreault LA PRESSE

«Le poulet va bientôt remplacer le porc au sommet du palmarès de la production», explique Danielle Nierenberg, du Worldwatch, en entrevue téléphonique. «Les changements climatiques rendent plus coûteuse la production de viande nécessitant beaucoup d'eau, de superficie et de nourriture. Les consommateurs des pays riches doivent s'habituer à moins consommer de viande, parce qu'elle sera trop chère.»

Dans la dernière décennie, la consommation de viande par habitant a augmenté de 26% en Asie et de 28% en Afrique. Si les changements continuent à ce rythme, la consommation de viande demeurera supérieure dans le monde industrialisé pendant tout le XXIe siècle.

La sécheresse explique ces changements, qui ont également mené à une augmentation de la production particulièrement faible - moins de 1% - alors qu'elle était habituellement de 2% par année depuis le début du millénaire. Les cheptels bovins sont ainsi à leur plus bas niveau aux États-Unis depuis 1950. Une sécheresse en Chine a fait augmenter les cours du blé, augmentant le coût de l'alimentation du bétail.

En 2000, l'Amérique du Nord était au sommet de la production de boeuf avec 13 millions de tonnes. Mais depuis, l'Amérique du Sud et l'Asie l'ont dépassée, avec respectivement 15 millions et 17 millions de tonnes, alors que l'Amérique du Nord faisait du surplace.

Les zoonoses, maladies transmises des animaux aux humains, compliquent le tableau, selon Mme Nierenberg. «On a beaucoup de pertes chez les éleveurs, à cause des abattages préventifs et des retraits du marché, et une perte de confiance de la part des consommateurs», dit-elle.

LE TIERS-MONDE  DE PLUS EN PLUS CARNIVORE

Consommation moyenne de viande par habitant

2011

> Pays en voie de développement: 32,3 kg

> Pays industrialisés: 78,9 kg

1995

> Pays en voie de développement: 25,8 kg

> Pays industrialisés: 77,4 kg

Source: Worldwatch Institute