Les Rendez-vous Québec Cinéma (RVQC) s’ouvrent mercredi soir avec la présentation du drame Les Nôtres.

Émilie Côté Émilie Côté
La Presse

Réalisé par Jeanne Leblanc, qui cosigne le scénario avec Judith Baribeau, Les Nôtres nous plonge au cœur du drame secret que vit l’adolescente Magalie (excellente Émilie Bierre). Son épreuve personnelle chamboule aussi la vie – en apparence parfaite-des habitants du village paisible de Sainte-Adeline enfin remis d’un effondrement qui a fait des morts.

Paul Doucet incarne le maire. Ce dernier, mariée au personnage de Chantal (Judith Baribeau) était un grand ami du défunt mari de leur voisine d’en face (Marianne Farley), la mère de Magalie. Tous seront forcés de sauver les apparences…

Les RVCQ se déroulent jusqu’au 26 mars. Le public pourra y voir quelque 200 courts métrages ainsi que 80 longs métrages fictions et documentaires.

Outre celle de Les Nôtres, il y aura cinq premières d’envergure.

Flashwood, réalisé par Jean-Carl Boucher sur une période de sept ans, relate l’histoire de plusieurs personnages issus d’une banlieue fictive de Montréal. La distribution comprend Pier-Luc Funk, Mehdi Bousaidan, Martin Dubreuil, Sophie Nélisse, Jeanne Roux-Côté et Antoine Pilon.

Laurence Lebœuf et Patrick Hivon sont en vedette de Mont Foster de Louis Godbout. Ils incarnent un couple qui se retrouvent dans une maison de campagne pour se remettre d’une épreuve.

Le « survivalisme » est au cœur du thriller Jusqu’au déclin de Patrice Laliberté, première production québécoise pour Netflix avec Réal Bossé, Guillaume Cyr, Marilyn Castonguay et Marc-André Grondin.

Pour son premier long métrage, intitulé Sécurité animale, Guillaume Falardeau s’amuse avec les codes du documentaire. Le personnage principal, Derek Lavoie, ouvre un bureau d’enquête animalier…

Les RVCQ ont aussi un vaste volet documentaire. Charles Gervais y présentera notamment Résistance : la police face au mur. Il a suivi Fady Dagher, directeur du service de police de l’agglomération de Longueuil, qui était au cœur de la série d’articles de La Presse, signés Caroline Touzin, sur le Projet immersion.

Vous pouvez consulter l’ensemble de la programmation des RVCQ ici.