Elle était loin l’atmosphère chaleureuse du party Azzaro Wanted — ou était-ce celle de la fête Couche-Tard ? – à L’heure de vérité hier soir, cette rencontre annuelle où les concurrents d’Occupation double s’arrachent les rallonges une dernière fois avant de sombrer dans l’oubli le plus complet.

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

Non, attendez. Il y a peut-être une possibilité que certains candidats s’embarquent dans une carrière d’influenceur pour une entreprise de matelas en boîte. Il y a aussi la webtélé, mais si l’on se fie à la popularité « extrême » du Moju Show sur YouTube, il vaudrait mieux ne pas lâcher son job de coiffeuse/barman/mannequin.

La seule bulle de bonheur (et de nuit) de cette soirée acrimonieuse est arrivée grâce au couple royal, Math Robi et Trudy, les deux bouées jetées au large du Cap, en Afrique du Sud. Le Québec aime les gentils et la « trudification » de Math Robi a fonctionné à 100 %. Fini OD amitié.

Les intenses Mathieu et Claudie ont terminé l’aventure au deuxième rang, à 1,33 % des gagnants, probablement le plus petit pourcentage prononcé pendant tout ce chapitre d’Occupation double.

Grosse veillée pour Karl, qui a eu de la misère, oh calvaire, et du ressentiment dans le sang. Honnêtement, les états d’âme de Karl, qui n’a même pas progressé jusqu’en finale, rappelons-le, ont bouffé beaucoup trop de temps d’antenne.

Karl trahi par Kiari, bou-hou, Karl en peine d’amitié avec Mathieu, bou-hou, Karl le pingouin qui ne glisse pas le plus loin. Comme Claudie pendant les discours lénifiants d’Ophélia, on avait le goût de passer le balai dans la cuisine.

L’opération de réhabilitation de Mathieu a été complétée, après une première ronde d’excuses et de larmes dans l’émission quotidienne diffusée mardi. Contrit et repentant, son sourire semi-permanent n’a pas brillé aussi fort que les lumières du Casino.

Les autres lanceurs d’insultes, dont Louis et Karl, n’ont pas été confrontés à leur langage ordurier, la caméra restant uniquement sur Mathieu. Un peu injuste comme traitement, disons.

Trop souvent, les participants se criaient dessus, la « vibe » se dégradait et Jay Du Temple perdait le contrôle de son zoo. D’ailleurs, il manquait d’énergie et de tonus, notre animateur préféré. À sa décharge, boire du vin de dépanneur pendant trois mois, visiblement, c’est drainant.

PHOTO FOURNIE PAR V

Karl, Ophélia et Kevin, candidats d’Occupation double Afrique du Sud

Pendant l’interminable altercation en franglais entre Rym et coach/crooner Chris, Jay Du Temple aurait dû intervenir. La conversation s’enlisait et notre intérêt déclinait aussi vite que celui de Camille envers Kevin.

Parlant de Camille, dite la sorcière, elle a vécu un retour difficile (fois mille) au Québec, car plusieurs téléspectateurs l’ont prise en grippe. Rien ne justifie cependant la haine qu’ont déversée les réseaux sociaux sur elle et sa famille. Ces mêmes gens, cachés derrière des pseudonymes débiles, ont probablement signé la pétition pour dénoncer l’intimidation à OD. Misère.

De son propre aveu, Camille a perdu le contrôle devant tout le Québec après son coup de foudre pour Louis. La production a gentiment épargné Camille, car le clip où elle se moque des chances de Kevin de remporter le vote du public n’a pas été rejoué hier. Houla !

Quant à Kevin, le lion dégriffé en chaton, il a été la déception de la saison. Même hier, alors qu’il avait l’occasion de se venger, Kevin n’a fait que rigoler au bout de la table. Ce type n’est pas la canette de Pepito la plus remplie de la caisse, mettons.

PHOTO FOURNIE PAR V

Kiari et Alex-Anne, finalistes d’Occupation double Afrique du Sud

La carapace de glace de la reine des neiges d’OD — ça, c’est Alex-Anne — n’a pas fondu, même pendant les séquences chaudes où son conjoint s’enfonçait dans ses promesses brisées et ses menteries. À l’image de son parcours des dix dernières semaines, Kiari a juste été plate, selon ses propres mots.

La barbière tatouée Ophélia n’a pas beaucoup parlé, mais a ramené l’hypocrisie d’Alex-Anne, Rym et Claudie sur le comptoir. C’est Ophélia qui cuisinait, coiffait et prêtait son linge aux autres filles. En retour, Alex-Anne, Rym et Claudie parlaient dans son dos. So-so-so-solidarité !

En fin d’émission, Chris a quitté le plateau, furieux que son passage à OD soit réduit à une prise de bec avec Rym. Cette dernière paraissait confuse hier. Elle souhaitait que Chris l’attende à Montréal sagement, sans fréquenter personne, alors qu’elle se jetait dans les bras de LP à la télé ? Aucune logique là-dedans.

C’était un cas de bonnet d’âne pour Rym. Ou encore mieux : un chapeau sculpté dans un melon d’eau.