Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar

Publié le 17 avril
Richard Dufour
Richard Dufour La Presse

Un gestionnaire de fonds de Los Angeles vient de déclarer aux autorités boursières avoir commencé le mois d’avril avec une participation supérieure à 10 % dans l’entreprise montréalaise de transport par camion TFI (autrefois connue sous le nom de TransForce).

Plus important actionnaire institutionnel de TFI, Capital Research Global Investors précise qu’il a acheté ses actions de TFI « uniquement à des fins d’investissement » et que la nécessité de dévoiler cette participation dans TFI est liée à une transaction réalisée le 31 mars sur le marché boursier.

Le gestionnaire institutionnel américain a ainsi commencé le mois avec 9,3 millions d’actions de TFI dans ses fonds, un investissement ayant une valeur de près de 1 milliard de dollars.

Le plus important actionnaire de Marché Goodfood a récemment bonifié son investissement dans l’épicier en ligne montréalais en achetant pour plusieurs centaines de milliers de dollars d’actions le mois dernier, alors que le titre se faisait malmener en Bourse.

Le gestionnaire d’actifs new-yorkais Phoenician Capital a fait l’acquisition d’un total de 300 000 actions de Goodfood en mars. Un document déposé auprès des autorités indique que Phoenician Capital a ainsi commencé avril avec une participation de 12,9 % dans Goodfood.

BMO a lancé cette semaine une couverture officielle de deux titres technos québécois : Tecsys et mdf commerce. L’analyste Deepak Kaushal recommande l’action de Tecsys, mais pas celle de mdf. Il souligne que mdf a du potentiel avec ses logiciels d’approvisionnement et de commerce électronique, mais que le titre a perdu la confiance des investisseurs après une importante acquisition stratégique qui a considérablement dilué l’avoir des actionnaires et augmenté le niveau d’endettement.

« Il faudra du temps pour rebâtir la confiance et les risques vont demeurer élevés tant que la croissance et les marges ne s’amélioreront pas, ou tant que la direction ne se tournera pas vers une alternative visant à dégager de la valeur. »

En ce qui concerne Tecsys, cet expert juge que l’entreprise montréalaise spécialisée dans les logiciels de gestion de la chaîne d’approvisionnement fait passer avec succès son modèle d’affaires vers un modèle de type logiciel-service (SaaS) afin de renforcer ses activités. « Le récent repli du titre est exagéré », dit-il.

L’action de la Banque Nationale a obtenu la confiance de la CIBC en début de semaine. L’analyste Paul Holden ajuste son tir dans le secteur bancaire et recommande maintenant d’acheter le titre de l’institution financière québécoise ainsi que celui de la Banque Royale du Canada. À l’inverse, il retire sa suggestion d’achat sur les titres de la TD, de la Scotia et de la Canadian Western Bank.

Les titres bancaires canadiens n’escomptent pas les mêmes risques économiques déjà escomptés par le marché obligataire et les titres bancaires américains, selon lui. « On ne peut pas simplement écarter le risque de récession. Une position plus défensive serait prudente. » Il juge les titres de la Nationale et de la Royale moins risqués que les autres.

Un fondateur et administrateur d’Alimentation Couche-Tard a vendu cette semaine pour approximativement 3 millions de dollars d’actions de la chaîne de dépanneurs de Laval. Jacques D’Amours a vendu lundi un total de 40 000 actions au profit de sa fondation. Il a aussi aliéné par don le 8 avril un bloc de 18 200 actions.

Un administrateur de Thérapeutique Knight vient d’acheter 7000 actions de la société pharmaceutique montréalaise. Nicolás Sujoy a réalisé ses transactions d’achat le 6 avril. Il est membre du conseil d’administration depuis deux ans.

Les titres québécois de Metro, Alimentation Couche-Tard et BCE ont tous atteint cette semaine un autre sommet des 52 dernières semaines à la Bourse de Toronto. À l’opposé, les titres québécois de Tecsys, Dorel, Savaria, Coveo, Quincaillerie Richelieu, OpSens, Lassonde, mdf commerce, Transcontinental et Neptune ont touché un plancher des 52 dernières semaines.