Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur des éléments de l’actualité financière et boursière qui peuvent être utiles à l’investisseur, mais qui pourraient être passés sous le radar

Publié le 19 déc. 2021
Richard Dufour
Richard Dufour La Presse

Trois des quatre premiers analystes à lancer une couverture officielle des activités de Coveo cette semaine recommandent l’achat de l’action de l’entreprise de Québec spécialisée dans l’intelligence artificielle appliquée au commerce en ligne.

« Il est raisonnable de croire que l’action de Coveo devrait avancer plus ou moins en ligne avec la croissance des revenus dans une fourchette de 25 % à 30 % et, avec un peu de chance, cette hypothèse s’avérera conservatrice », soutient David Hynes, de la firme Canaccord.

Il croit que si l’entreprise exécute comme il le prévoit, Coveo devrait devenir un nom familier pour les investisseurs canadiens du secteur des technologies, ce qui sera une bonne chose pour le titre.

Ses collègues Paul Treiber, chez RBC, et Thanos Moschopoulos, de la BMO, trouvent eux aussi le titre attrayant et suggèrent d’acheter.

À la Scotia, Paul Steep, affiche un peu plus de retenue, mais voit néanmoins le titre comme un moyen d’investir dans un thème important, celui de la croissance en information numérique et du besoin de résultats de recherche pertinents.

BRP vient de recevoir un coup de pouce de la Scotia. L’analyste George Doumet a lancé vendredi sa couverture officielle des activités du constructeur de véhicules récréatifs de Valcourt en suggérant d’acheter l’action. Il qualifie BRP de « machine à forte croissance » et juge que le titre commande un multiple d’évaluation plus élevé.

***

L’entreprise montréalaise Nuvei, spécialisée dans les solutions de paiement électronique, pourrait procéder à des annonces intéressantes à court terme. James Fotheringham, de la BMO, soutient que la direction n’écarte pas un recours judiciaire contre le vendeur à découvert qui a récemment publié un rapport négatif sur Nuvei. Un rachat d’actions par l’entreprise et des achats d’actions par les dirigeants sont aussi à surveiller.

Nuvei a fait une émission d’actions de près d’un demi-milliard de dollars au prix unitaire de 123 $ US par action en octobre. Racheter ces actions aujourd’hui au cours actuel est une transaction plutôt alléchante, souligne l’analyste.

***

La CIBC suggère de larguer Hexo depuis mardi. L’analyste John Zamparo s’attend à ce que le titre du producteur de cannabis de Gatineau demeure sous pression pour un moment encore, notamment en raison du spectre d’une dilution. « Encore 200 millions de dollars d’actions pourraient être émis au cours des six prochains mois. »

Le principal risque à craindre est l’annonce d’une offre d’achat par un autre producteur. « C’est une possibilité, mais un acquéreur fera preuve d’hésitation tant que le bilan financier d’Hexo ne s’améliorera pas. »

***

Valeurs mobilières Banque Laurentienne a dévoilé la courte liste de ses meilleures suggestions de placement pour 2022. Deux entreprises québécoises, Héroux-Devtek et WSP, se retrouvent sur cette liste de huit titres. Il y avait aussi deux entreprises québécoises (mdf commerce et SNC-Lavalin) sur cette liste pour l’année qui se termine.

Un administrateur de 5N Plus a acheté en milieu de semaine plus de 160 000 $ en actions du producteur montréalais de matériaux technologiques. Jean-Marie Bourassa a acheté mercredi un bloc de 75 000 actions au prix unitaire de 2,15 $.

***

La TD a apposé jeudi une mention spéciale sur le titre de Boralex. L’analyste Sean Steuart place le producteur québécois d’énergie renouvelable sur l’« Action List Buy » essentiellement parce qu’il estime que le titre s’est replié de façon exagérée depuis le début de l’année. « Boralex est bien positionnée pour continuer de s’étendre dans deux importants marchés, ceux de la France et de New York », souligne-t-il.

***

Le repli du titre de CAE depuis la publication des résultats trimestriels le 11 novembre a créé une occasion d’achat, selon Valeurs mobilières Desjardins. L’analyste Benoit Poirier propose depuis mardi l’achat de l’action du constructeur montréalais de simulateurs de vol. « L’incertitude apportée par le variant Omicron a provoqué une attrayante occasion pour les investisseurs à long terme. »

***

La firme Veritas s’est rangée derrière la Banque Laurentienne lundi. Nigel D’Souza a « transformé » sa suggestion de vente en recommandation d’achat après avoir pris connaissance du plan stratégique de la banque pour les prochaines années. À la CIBC, l’analyste Paul Holden a, de son côté, retiré en début de semaine sa suggestion de vente essentiellement pour une question d’évaluation. Il ne propose toutefois pas encore l’achat du titre.

***

Les titres québécois de Dollarama, Metro, Bellus Santé et Senvest ont tous atteint cette semaine un sommet des 52 dernières semaines à Toronto.

À l’opposé, ceux de Transat, 5N Plus, Stella-Jones, Goodfood, Lion, Cogeco, Québecor, Boralex, Innergex, Haivision, Lassonde, Lightspeed, mdf commerce, Neptune, Xebec, Taiga et Hexo viennent de toucher un autre plancher des 52 dernières semaines.