La Bourse TMX a publié mardi sa liste des titres les plus performants depuis trois ans. C’est la société minière Aura (symbole : ORA) qui décroche la première place devant la société de commerce électronique Shopify (SHOP). Le Québec place 5 sociétés dans le top 30.

André Dubuc
André Dubuc La Presse

Un actionnaire d’Aura a obtenu un rendement total de 1125 % depuis le 30 juin 2018. La minière possède et exploite des mines d’or et de cuivre au Honduras, au Brésil et au Mexique.

Tout juste derrière, la société technologique Shopify a obtenu un rendement total de 846 %. Sa capitalisation boursière atteint maintenant les 205 milliards.

La troisième place revient à l’assureur spécialisé Trisura Group (TSU), de l’Ontario, qui affiche une performance de 523 % en trois ans. Trisura est actif dans les segments du marché de la caution, des solutions de risque, de l’assurance des entreprises, de l’assurance de façade et de la réassurance.

La première société québécoise se pointe le bout du nez au cinquième rang. Il s’agit de la minière Aya (AYA), du promoteur Benoit La Salle, fondateur de Semafo. Aya exploite une mine d’argent au Maroc. Son rendement total sur 3 ans s’élève à 365 %, mais, dans son cas, l’envolée s’est concentrée dans les 18 derniers mois.

Dans l’ensemble des heureuses élues du palmarès, près de la moitié des titres, 14 sur 30, proviennent du secteur minier. Six viennent des technologies.

Le paysage des titres québécois qui figurent sur la liste sélecte est plus diversifié. Outre Aya, on trouve une entreprise de services aux immeubles, GDI (GDI), société de transport et de logistique, TFI International (TFII), entreprise du secteur agroalimentaire, Goodfood (FOOD), et une entreprise technologique, Tecsys (TCS).

Notons aussi la présence au sixième rang de la société Champion (CIA) qui, sans être une société québécoise à proprement parler puisque son siège social est en Australie, détient ses actifs au Québec, le principal étant la mine du lac Bloom, près de Fermont.

En trois ans, l’action de Champion, qui ne verse aucun dividende, s’est appréciée de 365 %. Sa capitalisation boursière est passée de 402 millions à 2,2 milliards. Le gouvernement provincial, par le truchement d’Investissement Québec, détient 8,6 % des actions de Champion en date du 27 avril 2021, selon Refinitiv.