De plus en plus de Canadiens croient que l’investissement responsable génère un rendement inférieur à celui de l’investissement traditionnel, alors qu’il s’agirait d’un mythe.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Un sondage SOM réalisé l’automne dernier pour le compte de Desjardins révèle que 28 % des Canadiens estiment que le rendement de l’investissement responsable est inférieur à celui de l’investissement traditionnel alors qu’ils étaient 24 % à le penser en 2018 et 16 % en 2016.

« Le mythe des rendements inférieurs de l’investissement responsable ne résiste pas au test de la réalité », soutient Marie-Justine Labelle, leader de pratique en investissement responsable chez Desjardins Société de placement.

À ses yeux, la compilation réalisée pour les principales classes d’actifs par l’Association pour l’investissement responsable en date du 31 décembre dernier ne laisse « aucun doute » : le rendement moyen des fonds responsables serait égal ou supérieur au rendement moyen de l’ensemble des fonds de chaque classe, et ce, peu importe la période de référence.

PHOTO FOURNIE PAR MARIE-JUSTINE LABELLE

Marie-Justine Labelle, de Desjardins Société de placement

Ces rendements ne sont pas surprenants. Ils traduisent notamment la gestion de risque plus étendue associée à l’application des critères ESG [environnement, société et gouvernance]. On pourrait investir de façon responsable sans compromettre le rendement potentiel.

Marie-Justine Labelle, de Desjardins Société de placement

Au moins la moitié des répondants au sondage se disent « très préoccupés » par la cybersécurité (51 %), les changements climatiques (51 %) et les droits de la personne (50 %). La biodiversité (45 %), la qualité de l’air (43 %), la gestion de l’eau et le travail des enfants dans les pays en développement (41 %), l’intégrité des pratiques de gouvernance des entreprises (39 %), les droits des travailleurs (38 %), la gestion des déchets (36 %) et le gaspillage alimentaire (34 %) suivent dans l’ordre au chapitre des préoccupations.

L’investissement responsable intègre les critères liés à l’environnement, à la société et à la gouvernance. Les portefeuilles sont conçus en appuyant des entreprises favorisant le développement durable et le sens de la responsabilité sociale.

Les produits d’investissement responsable (fonds communs ou FNB) représentent 20,1 milliards de dollars d’actifs au Canada en date du 31 décembre, en hausse de 55 % sur un an.

Le sondage a été réalisé du 25 novembre au 14 décembre 2020 pour le compte de Desjardins auprès de 2860 Canadiens. La marge d’erreur maximale pour l’échantillon total est de ± 2,5 %, 19 fois sur 20.