(New York et Toronto) La Bourse de New York a terminé à des records lundi, conservant son élan de la semaine dernière, dans un marché rassuré par la perspective d’un gigantesque plan de soutien à l’économie américaine.

Mis à jour le 8 févr. 2021
Agence France-Presse et La Presse Canadienne

L’indice des valeurs vedettes, le Dow Jones Industrial Average, est monté de 0,76 % à 31 385,76 points.

Le NASDAQ, à forte coloration technologique, a pris 0,95 % à 13 987,64 points et l’indice élargi S&P 500 s’est apprécié de 0,74 % à 3915,59 points.

Le Dow Jones et le S&P 500 ont enregistré lundi une sixième séance de hausse consécutive.

Wall Street avait déjà clôturé à des plus hauts vendredi, enregistrant alors sa meilleure semaine en deux mois.

L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois a gagné 194,36 points pour terminer la séance 18 330,26 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié à 78,41 cents US, contre un cours moyen de 78,28 cents US vendredi.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 1,12 $ US à 57,97 $ US le baril, tandis que celui de l’or a progressé de 21,20 $ US pour s’établir à 1834,20 $ US l’once. Le prix du cuivre a de son côté augmenté de quatre cents US à près de 3,67 $ US la livre.

Lors d’une interview, dimanche soir sur CNN, la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a affirmé que le plan de relance de 1900 milliards de dollars pourrait permettre à l’économie américaine de retrouver le plein emploi dès 2022 s’il était adopté.

Ces déclarations ont « contribué à renforcer les dispositions positives » du marché, notent les analystes de Charles Schwab.

Les propos de Mme Yellen ont également tiré vers le haut les rendements sur les bons du Trésor à 10 ans et 30 ans, qui ont atteint leur plus haut niveau en un an dans la nuit de dimanche à lundi avant de redescendre un peu.

La perspective d’une croissance économique robuste laisse envisager une hausse de l’inflation, ce qui a tendance à faire monter les taux obligataires.

Les espoirs sur la campagne de vaccination contre la COVID-19 ainsi que la baisse du nombre de nouvelles contaminations aux États-Unis ont également alimenté la hausse des indices boursiers lundi.

Parmi les valeurs du jour, Tesla est monté de 1,31 %. Le constructeur de véhicules électriques a investi 1,5 milliard de dollars dans le bitcoin et va commencer à accepter la devise virtuelle comme moyen de paiement pour l’achat de ses voitures.

Le groupe d’analyses de données et de renseignements Palantir a progressé de 5,87 % après l’annonce d’un partenariat avec IBM (+1,49 %) destiné à « simplifier la façon dont les entreprises conçoivent et déploient des applications utilisant l’intelligence artificielle ».

AstraZeneca est monté de 0,66 % malgré la suspension par l’Afrique du Sud de la campagne d’immunisation à la COVID-19 utilisant le vaccin développé par le laboratoire, dont l’efficacité pour les plus âgés et contre le variant sud-africain du virus est remise en question.

Hasbro a reculé de 4,25 %. Le fabricant américain de jouets a pourtant fait part de résultats supérieurs aux attentes, grâce aux bonnes ventes de produits emblématiques comme le Monopoly ou les cartes Magic pendant la pandémie.