(Washington) Quelques heures après avoir limité l’accès aux personnes extérieures, le forum WallStreetBets du site Reddit, propulsé sur le devant de la scène médiatique pour avoir alimenté la flambée boursière de GameStop, a fait volte-face, devenant à nouveau accessible à tous.

Agence France-Presse

La communauté, qui revendique 3,6 millions d’abonnés, pour la plupart des boursicoteurs avides de paris financiers, était jusqu’à mercredi après-midi accessible au grand public, avait constaté l’AFP.

« Vous devez être un modérateur ou avoir été approuvé pour visiter » cette page, pouvait-on lire en début de soirée dès que l’on essayait d’y accéder. Le message affirmait aussi que le forum avait été assailli de visiteurs et par des bots informatiques (logiciels automatisés de conversation).

Vers 20 h 15, la communauté était de nouveau accessible au grand public.

Le forum WallStreetBets réunit une armée de jeunes investisseurs en croisade depuis quelques jours contre les barons de la finance.

Ils s’en sont récemment pris aux spéculateurs, notamment ceux recourant à la pratique de la vente à découvert. Celle-ci consiste à emprunter puis vendre des actions en anticipant une chute de leurs cours afin de les racheter moins cher à une date ultérieure et d’engranger un profit conséquent.

Les membres de WallStreetBets achètent massivement les actions des sociétés ciblées par les financiers et les hedge fund, comme GameStop, pour en faire gonfler le prix, ce qui oblige les fonds à racheter le titre afin de limiter leurs pertes, provoquant un « short squeeze » (ou « liquidation forcée »), lequel fait davantage grimper l’action.

Ces internautes se vantent de leurs exploits ou, plus souvent, de leurs déboires boursiers à grand renfort de mèmes (montages humoristiques) et d’humour grivois.

Outre GameStop, la chaîne de cinémas AMC et BlackBerry ont leurs faveurs, mais le gendarme de la Bourse américain, la SEC, a prévenu mercredi soir « évaluer » la situation sans dire pour autant s’il comptait ouvrir une enquête.

Le service de messagerie et de communication Discord a pour sa part annoncé avoir banni le serveur de WallStreetBets non parce qu’il aurait commis une fraude financière, mais parce qu’il tolère des propos haineux.

« Nous avons décidé de retirer le serveur et son propriétaire de Discord parce qu’ils continuent à autoriser des contenus haineux et discriminants après plusieurs avertissements », a expliqué Discord dans un courriel à l’AFP.

« Pour être clairs, nous n’avons pas banni le serveur pour une fraude financière liée à GameStop ou à d’autres titres », ajoute la société.

Ces informations ont provoqué la chute du titre GameStop dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance à Wall Street : il plongeait de près de 16 % vers 20 h 25.